Logiciel de gestion des risques pour les banques

Logiciel de gestion des risques pour les banques


logiciel de gestion des risques pour les banques doit répondre à bon nombre des mêmes questions que la gestion des risques pour les autres types d'entreprises doivent - risques de crédit de contrepartie et les risques opérationnels, pour example.However, les banques ont des responsabilités uniques dans le système financier mondial, de sorte que leur logiciel de risque doivent être adaptées aux opérations garanties, la gestion du cycle de vie de crédit et les exigences de fonds propres réglementaires imposées par les accords de Bâle.

Collatéral

Pour les opérations garanties d'une banque, le bon logiciel va surveiller l'exposition et les changements dans la valeur des actifs garantis et informer les décideurs de la banque lorsque la valeur de la garantie est tombé en dessous du seuil contractuel.

Cycle de vie de crédit

Le terme «cycle de vie du crédit» fait référence au fait que, lorsqu'une banque entre d'abord dans une relation avec une nouvelle contrepartie, il est à son wariest. Si une relation mutuellement satisfaisante se développe au fil du temps, certaines des garanties peuvent venir à être inutile. Le logiciel qui est insensible à ces développements nuira relations avec ces parties.

Bâle Accords

Logiciel de gestion des risques pour les banques

Le Comité de Bâle tire son nom de Bâle (orthographe alternative, "Bâle") en Suisse.

A travers les Accords de Bâle, les banques centrales et les régulateurs du monde entier ont cherché à mettre en avant les exigences de fonds uniformes pour l'industrie bancaire mondiale. Les règles qui en résultent sur "Tier 1" et le capital «Tier 2» ont été incorporées dans les lois des nations participantes et doivent être inclus dans le logiciel de gestion des risques.